Passion Couture

Matériel et préparation

Matériel

Modèle

Préparation

Machine à coudre

Surjeteuse

Exercices

 
 

Une surjeteuse, à quoi ça sert ?

 

La surjeteuse sert à couper proprement le bord du tissu et à le surfiler, pour éviter les petits bouts de fils qui pourraient se former tout autour. Avec une surjeteuse, on peut aussi utiliser un point roulotté, qui correspond à un point de bourdon au bord du tissu. Ce point est utilisé pour faire des petites bordures en fil à la place d'un ourlet.

Les surjeteuses permettent également de coudre en même temps qu'on surfile, en jouant sur le nombre de fils et d'aiguilles utilisés. Dans ce cas, ça représente un gain de temps considérable. Mais attention, une surjeteuse ne remplace pas une machine à coudre ! Il y a des points qu'une surjeteuse ne peut pas faire.

Est-ce que c'est indispensable ?

Non. On peut très bien se passer de surjeteuse. Par contre, une fois qu'on a essayé, c'est très difficile de revenir en arrière. Certaines personnes font même tous les assemblages à la surjeteuse. La surjeteuse permet de gagner beaucoup de temps, avec une utilisation relativement simple - tant qu'on n'a pas à réenfiler tous les fils. Mais c'est un budget assez important, et quand on débute, ou qu'on ne fait de la couture qu'occasionnellement, il est facile de comprendre qu'on préfère passer un peu plus de temps plutôt que de se lancer dans un tel investissement.

Si on n'a pas de surjeteuse, on peut utiliser une autre méthode pour surfiler. Il suffit d'utiliser le point zigzag de la machine à coudre, en suivant tous les contours de la pièce, à 1,5 cm de la ligne de couture sur les surplus de couture. Pour les ourlets, placer le point zigzag à 3 ou 4 cm de la ligne de couture, sur le surplus d'ourlet. Ensuite, il faut couper au ras du point zigzag (sans couper les points eux-mêmes), de façon à ce que le zigzag soit au bord de la pièce de tissu.

Largeur de coupe avec la surjeteuse

Selon les pièces et leur utilisation, les largeurs de coupe (surplus de couture) peuvent être différentes. Ainsi, on essaiera d'avoir des surplus de couture de 30 mm pour les ourlets, 15 mm pour les coutures 'standard', et 7 à 10 mm pour les coutures pour lesquelles un plus grand surplus de couture devient gênant, comme les cols ou les ceintures par exemple.

Sur les schémas suivants, la ligne épaisse correspond à la ligne de couture tracée. La partie à droite de cette ligne est le surplus de couture tel que prédécoupé à la main. La ligne pointillée correspond à la ligne de coupe de la surjeteuse, qui est aussi le bord du plateau.

 



Changer le fil

Pour une première installation des fils, il suffit de se référer au manuel de la surjeteuse et suivre les indications données. Comme cette première installation est relativement complexe, on peut 'tricher' un peu lorsque l'on veut changer de couleur de fil:

  • couper les fils au niveau du passage sur le bras téléscopique

  • enlever les bobines

  • placer les bobines avec le nouveau fil

  • pour chaque bobine, faire un noeud pour relier l'ancienne couleur et la nouvelle couleur

  • faire avancer en utilisant la surjeteuse sans tissu, jusqu'à ce que tous les fils ressortent avec la nouvelle couleur

  • si le fil casse au niveau de l'aiguille, il suffit de le couper, de le passer dans le chas puis sous le pied, et de faire avancer à nouveau jusqu'à obtenir environ 5 à 6 cm de boucles

 

Courbes extérieures

La manipulation de la surjeteuse dans les courbes est assez délicate. Il est facile de comprendre pourquoi: sur la surjeteuse, il y a une ligne droite entre le couteau et l'aiguille, et cette ligne est naturellement étendue sur la longueur du pied presseur.

J'appelle courbe extérieure une couture pour laquelle le surplus de couture est sur le plus long côté, c'est-à-dire comme si c'était à l'extérieur d'un cercle. C'est le cas par exemple pour une manche, au niveau de l'épaule. Dans ce cas, on peut essayer en tournant le tissu au fur et à mesure, en s'aidant de la main gauche à plat sur le plateau de la surjeteuse.

Si la courbe est trop forte, et qu'il paraît impossible de maintenir un surplus de couture régulier, il suffit de le faire en plusieurs fois. On fait un premier passage en arrondissant un peu. Dès que le surplus de couture devient trop grand, on arrête en se dirigeant directement vers le bord du tissu. On coupe le fil, puis on reprend en partant un peu avant le point où on s'est précédemment arrêté. Le schéma suivant montre les différentes étapes.

 

Courbes intérieures (cuvettes)

Pour les courbes intérieures, comme une encolure ou un entrejambe de pantalon par exemple, la manipulation de la surjeteuse peut devenir dangereuse. Si on ne tourne pas assez le tissu, on risque de couper la pièce à l'intérieur des lignes de couture, et donc d'avoir des trous dans le vêtement.

Pour un entrejambe de pantalon, en tournant assez le tissu au fur et à mesure de la progession sous le pied presseur, on peut réussir à passer la surjeteuse sur tout l'arrondi.

Pour une encolure un peu creusée, ou pire, en V, en cas de doute il est plus prudent de ne pas utiliser la surjeteuse, mais de remplacer par la méthode "sans surjeteuse" citée plus haut, en utilisant le point zigzag de la machine à coudre.

 




Créé avec Créer un site
Créer un site